Your browser does not support JavaScript!
Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus...
Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus...

Journée de la Qualité de l’Air : tout savoir sur la pollution de l'air

La Journée nationale de la qualité de l’air se tiendra le 16 septembre. Organisée par le Ministère de l’Environnement, cet événement a pour objectif de sensibiliser les citoyens à l’importance de respirer un air de qualité. A cette occasion, rappelons les points clés à retenir sur la pollution de l’air.

Qu'est-ce que la pollution de l'air ?

On estime que la pollution de l'air tue chaque année sept millions de personnes dans le monde. La pollution de l'air ambiant est responsable d'environ 4,2 millions de décès par an dus à des accidents vasculaires cérébraux, des maladies cardiaques, des cancers du poumon et des maladies respiratoires chroniques.

La pollution de l'air est un mélange de particules et de gaz qui peut atteindre des concentrations nocives à l'extérieur comme à l'intérieur. La suie, la fumée, les moisissures, le pollen, le méthane et le dioxyde de carbone ne sont que quelques exemples de polluants courants.

La couche d'ozone, cruciale pour l'existence des écosystèmes de la planète, s'appauvrit en raison de l'augmentation de la pollution. Le réchauffement de la planète, conséquence directe du déséquilibre accru des gaz dans l'atmosphère, est connu comme la plus grande menace et le plus grand défi que le monde contemporain doit relever pour survivre.

Quelles sont les sources de pollution ?

Afin de comprendre les causes de la pollution de l'air, nous pouvons faire plusieurs distinctions. La pollution de l'air peut être classée en deux catégories : la pollution invisible et la pollution visible.

La pollution atmosphérique visible, comme son nom l'indique, peut être visible. Le smog que vous voyez au-dessus d'une ville est un exemple de pollution visible. Les polluants atmosphériques invisibles sont moins visibles, mais ils peuvent être plus mortels. De bons exemples de polluants atmosphériques invisibles sont le dioxyde de soufre, le monoxyde de carbone et les oxydes d'azote.

Les principales causes de la pollution de l'air atmosphérique :

  • Les combustibles fossiles : les principales causes de la pollution de l'air sont en relation avec l'ignition de combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz). La combustion de ces matières premières se produit principalement, au cours ou dans le fonctionnement des secteurs industriel et du transport terrestre.
  • Les activités agricoles : sont aussi à l'origine d'émissions de polluants atmosphériques. En effet, l'ammoniac est un sous-produit très courant des activités liées à l'agriculture et est l'un des gaz les plus dangereux de l'atmosphère. L'utilisation d'insecticides, de pesticides et d'engrais dans les activités agricoles s'est beaucoup développée. Ils émettent des produits chimiques nocifs dans l'air et peuvent également polluer l'eau.
  • Les gaz d'échappement des usines et des industries : les industries manufacturières rejettent dans l'air une grande quantité de monoxyde de carbone, d'hydrocarbures, de composés organiques et de produits chimiques, ce qui appauvrit la qualité de l'air.
  • La circulation automobile : le transport représente 30% des rejets de gaz à effet de serre (CO2, dioxyde de carbone, ozone, oxydes d'azote, mais aussi vapeur d'eau) dans l'atmosphère. En moyenne, chaque voiture émet près de 2 tonnes de dioxyde de carbone par an.
  • Les événements naturels : certains événements naturels, tels que les volcans et les incendies de forêt, sont d'origine naturelle et provoquent la pollution de l'air.

Mais saviez-vous que l'air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l'air extérieur ? En cause :

  • Les produits ménagers : les produits d'entretien ménager, peintures, désodorisants, bougies parfumées et encens émettent des substances chimiques toxiques dans l'air et provoquent la pollution de l’air intérieur.
  • Les allergènes : les allergènes sont des agents microscopiques principalement émis par les moisissures, les insectes, les acariens, les pollens et les animaux domestiques. Après un contact avec ces allergènes, certaines personnes peuvent souffrir de rhinites, gêne respiratoire, infection des yeux, des troubles oculaires …
  • Les virus et bactéries : généralement, l’air l’intérieur présente un niveau de bactéries plus élevé que l’air extérieur. Celles-ci prolifèrent bien plus en hiver qu’en été, en raison du manque d’aération des habitats.
  • La fumée de cigarette : la fumée du tabac constitue la pollution la plus dangereuse de notre air intérieur, d’après le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui l’a classée cancérogène en 2002.

Les conséquences de la pollution de l'air

Les conséquences sur la santé

La qualité de l’air a des répercussions, principalement sur notre santé et sur l’environnement. Les effets de la pollution de l'air peuvent provoquer plusieurs problèmes respiratoires et cardiaques comme l'asthme, la bronchite chronique, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, ainsi que le cancer.

L'exposition à des niveaux élevés de pollution atmosphérique pendant la grossesse peut également provoquer des fausses couches ainsi qu'une naissance prématurée, de l'autisme, de l'asthme et des troubles du spectre chez les jeunes enfants. Elle peut également nuire au développement précoce du cerveau de l'enfant et provoquer une pneumonie qui tue près d'un million d'enfants de moins de cinq ans. Les enfants sont plus exposés aux infections respiratoires à court terme et aux maladies pulmonaires dans les zones exposées aux polluants atmosphériques.

Les conséquences sur l’environnement

Un autre effet direct est l'altération immédiate que le monde connaît en raison du réchauffement climatique. Avec l'augmentation des températures dans le monde, l'élévation du niveau des mers et la fonte des glaces des régions plus froides et des icebergs, le déplacement et la perte d'habitats ont déjà signalé une catastrophe imminente si des actions de préservation et de normalisation ne sont pas entreprises rapidement.

Tout comme les humains, les animaux sont également confrontés à certains effets dévastateurs de la pollution de l'air. Les produits chimiques toxiques présents dans l'air peuvent obliger les espèces sauvages à se déplacer vers un nouvel endroit et à modifier leur habitat. Les polluants toxiques se déposent à la surface de l'eau et peuvent également affecter les animaux marins.

La pollution a également un impact important sur l’appauvrissement de la couche d'ozone. L'ozone existe dans la stratosphère terrestre et est responsable de la protection des humains contre les rayons ultraviolets (UV) nocifs.

Quels gestes adopter pour agir ?

Utiliser le mode de transport public

Encouragez les gens à utiliser de plus en plus les modes de transport public pour réduire la pollution. Essayez également de recourir au covoiturage. Si vous et vos collègues venez de la même localité et avez les mêmes horaires, vous pouvez explorer cette option pour économiser de l'énergie et de l'argent.

Meilleures pratiques ménagères

Jetez les cheminées et/ou les poêles à bois utilisés pour le chauffage des habitations. Utilisez des bûches de gaz à la place du bois. Éliminez également l'utilisation de matériel de pelouse et de jardinage à gaz. Évitez de mettre le feu aux ordures, aux feuilles sèches ou à d'autres matériaux dans votre cour, et d'allumer des feux de joie à ciel ouvert. Essayez de réduire en paillis ou de composter vos déchets de jardin. Utilisez des produits de nettoyage et des peintures respectueux de l'environnement.

Conservez et économiser l'énergie

Éteignez les ordinateurs et les lumières lorsque vous sortez. Un grand nombre de combustibles fossiles sont brûlés pour produire de l'électricité. Pour économiser de l’énergie, les lampes fluocompactes consomment moins d'électricité que leurs homologues. Elles vivent plus longtemps, consomment moins d'électricité, font baisser les factures d'électricité et vous aident également à réduire la pollution en consommant moins d'énergie.

Comprendre le concept de réduction, de réutilisation et de recyclage

Ne jetez pas les objets qui ne vous sont pas utiles. Réutilisez-les plutôt à d'autres fins. Par exemple, vous pouvez utiliser de vieux pots pour stocker des céréales ou des légumineuses.

Ne manquez pas notre journée porte ouverte en ligne ! Rendez-vous le 16 septembre sur notre page Facebook pour obtenir le lien !

Découvrez nos autres articles du blog #Voir tous nos articles #Evénements

Restez en contact avec nous

Recevez notre Newsletter

Veuillez entrer une adresse mail valide