Asthme, Bébés et Qualité de l’Air

En France, 20 % des bébés de moins de 36 mois souffrent d'asthme, qui est une des allergies majeures.

La pollution de l'air est clairement identifiée comme l'un des facteurs favorisant l'apparition des allergies et de l'asthme, d'où l'importance d'un air sain pour votre bébé.

Car, à la naissance, ses poumons sont encore loin d'être terminés : ils vont continuer à se développer jusqu'à l'âge de 8 ans environ. Sachant qu'un bébé passe le plus clair de son temps à l'intérieur et qu'il ventile deux fois plus qu’un adulte, la qualité de l'air qu'il respire est primordiale pour son développement.

Vous vous dites sans doute que chez vous, bébé est au calme dans sa bulle, à l'abri des agressions extérieures et de la pollution de l'air : bruits, grosses chaleurs ou grands froids, virus, gaz d'échappements et autres polluants ...

Or il n'en est rien, l'air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué qu'à l'extérieur et en France, dans un logement, on trouve en moyenne 30 polluants différents.

Les particules polluantes peuvent déclencher ou aggraver les crises d'asthme

Votre bébé dans sa chambre respire non seulement l'air extérieur plus ou moins pollué selon le lieu où vous résidez mais également une riche palette de particules polluantes déjà célèbres : les COV (Composés Organiques Volatils). Ces COV émanent des murs, des sols, des matériaux, des produits d'entretien, du mobilier, de la fumée de cigarettes ...

Les particules polluantes les plus dangereuses sont les plus fines. Elles progressent jusqu'au bout des voies respiratoires, atteignent les alvéoles et entraînent des maladies pulmonaires. Elles peuvent même compromettre un développement normal des poumons chez les bébés. Elles pénètrent ensuite dans la circulation sanguine et provoquent aussi des problèmes cardiovasculaires en bouchant les petits vaisseaux. C'est ainsi qu'elles peuvent provoquer des bronchites chroniques, asthme, cancers du poumon, accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou encore infarctus du myocarde.

Que puis-je faire pour rendre mon Home Sweet Home plus sain ?

  • Aérez régulièrement de préférence tôt le matin et tard le soir et encore plus si vous faîtes des travaux ou installez des meubles neufs en aggloméré
  • Au quotidien, prenez le temps de lire les étiquettes des produits d'entretien et choisissez les plus simples (le vinaigre d'alcool blanc, nettoyant universel par excellence)
  • Pour la décoration : évitez les nids à poussières et à acariens, préférez le bois brut aux meubles en contreplaqué, les matières naturelles plutôt que la moquette.
  • Entretenez régulièrement tous les appareils à combustion
  • Nettoyez très régulièrement filtres et bouches d'aération
  • Installez un purificateur d'air là où votre bébé passe le plus de temps

Pour en savoir plus, vous pouvez téléchargez ici la brochure de l'ADEME : Guide pratique pour un air sain chez soi

Les purificateurs d'air TEQOYA peuvent aider à soulager l'asthme

En effet, ils produisent des ions négatifs qui suppriment les particules polluantes même les plus fines (ce sont les plus dangereuses car elles s'insinuent au plus profond des poumons et dans le sang)

Les ions négatifs sont naturellement présents en grandes quantités dans les zones les plus pures de la nature et disparaissent totalement dans les univers citadins ou pollués. Outre leur capacité à nettoyer l'air, ils neutralisent virus et bactéries. Le système breveté unique des ioniseurs TEQOYA diffuse dans votre intérieur une quantité d'ions négatifs équivalente à celle que l'on peut trouver près d'une cascade, de quoi respirer comme au grand air...

TEQOYA, c'est LA solution de purification de l'air naturelle, facile à vivre et respectueuse de l'environnement

Pas de filtres à acheter et à changer, une consommation d'énergie très faible (2W, pas plus qu'une veilleuse d'enfant), aucun bruit détectable à l'oreille (bébé peut dormir tranquille, et vous aussi !) et absolument aucune production d'ozone. Bref, on les branche et on peut les oublier car en plus ils sont garantis 10 ans et tout a été testé dans des laboratoires indépendants.