Your browser does not support JavaScript!
Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus...

Comment choisir son purificateur d'air ? - Guide complet

Les purificateurs d'air intérieur se sont multipliés ces dernières années. Tous promettent de nous aider à respirer chez soi un air plus sain. L’offre est si large qu’il devient difficile de s’y retrouver. Les technologies vont de la filtration à la ionisation de l’air, en passant par le plasma, l’ozonation, et la photocatalyse. Comment faire le bon choix ? TEQOYA vous apporte quelques éléments de réponses..

A quoi sert un purificateur d’air ?

Aération de la chambre

Vous souffrez de la pollution de votre air intérieur, ou vous souhaitez tout simplement prendre soin de vous et de vos proches ? Le purificateur d’air est un appareil fait pour vous. En luttant contre la pollution intérieure, il soulage les personnes qui souffrent de troubles respiratoires, d’asthme et d’allergies. Le purificateur d’air vous permet également d’améliorer votre bien-être au quotidien.

Le purificateur d’air classique à filtre

Le purificateur d’air classique repose sur un système de filtration d’air. Il est généralement constitué de plusieurs filtres superposés : un pré-filtre, un filtre HEPA, et un filtre à charbon actif.

1. Le pré-filtre

Le pré-filtre du purificateur d’air arrête les particules visibles dont la taille est supérieure au micron. Il limite ainsi la vitesse d’encrassement des autres filtres, et augmente leur durée de vie. En effet, plus le pouvoir de filtration est élevé, plus le filtre s’encrasse rapidement.

2. Le filtre à charbon actif

Le filtre à charbon actif est utilisé pour capter les polluants chimiques, c’est-à-dire les odeurs et les gaz présents dans l’air intérieur. Il agit par adsorption : les molécules de gaz, mis en contact avec le charbon actif, s’incorporent dans la totalité de son volume. La filtration à charbon actif est une technologie complexe et difficile à maîtriser. Elle dépend de nombreux facteurs, d’où une efficacité souvent incertaine. L’adsorption est également une question d’équilibre entre adsorbant et air environnant, ce qui veut dire que le matériau adsorbant peut libérer les gaz qu’il a piégé si les conditions de l’air environnant changent.

Découvrez notre article sur les filtres à charbon actif

3. Le filtre HEPA

HEPA est un acronyme de l'anglais High Efficiency Particulate Air. En conditions de laboratoire, le filtre HEPA du purificateur d’air capture au moins 99,97 % des particules de 0,3 micromètre de diamètre.

Ce pourcentage est à relativiser à plusieurs égards :

  • 90% des particules en suspension, les spores de bactéries et les virus inclus, sont de taille inférieure.
  • D’après une récente étude, un filtre HEPA perd 25% d’efficacité en l’espace de 6 mois, en environnement faiblement pollué.
  • Un purificateur d’air à filtre HEPA parvient, en pratique, selon cette même étude, à réduire de 68% la pollution aux particules ultrafines.

Découvrez notre article sur les filtres HEPA

Le purificateur d’air à filtre, quels inconvénients ?

1. Le purificateur d’air à filtre requiert un entretien exigeant et coûteux

Entretien du purificateur d'air à filtre

L’encrassement des filtres suppose un entretien régulier du purificateur d’air. Le remplacement de filtre peut s’avérer délicat, puisque les polluants se dispersent facilement dans l’air pendant l’opération. Il est pourtant indispensable : un purificateur d’air non entretenu devient lui-même une source de pollution !

2. Le purificateur d’air à filtre est source de bruit et de courants d’air.

Pour une puissance maximale, la vitesse de l’air dans l’appareil doit être élevée. Plus elle est élevée, et plus l’appareil est bruyant. Le nombre de filtre est lui-aussi déterminant. Plus il y a de filtres, moins les filtres HEPA et à charbon actif s’encrassent rapidement ; en revanche de nombreux filtres réduisent le débit d’air ou augmentent le bruit, les courants d’air et la consommation d’énergie.

Bruit du purificateur d'air à filtre

3. Les matériaux utilisés dans les filtres HEPA sont potentiellement nocifs

Les filtres HEPA sont couramment fabriqués avec des microfibres de verre de type 475, qui ont été classées cancérogènes par des organismes publiques et sont des matériaux dont l’exposition à homme est surveillée et contrôlée en milieu industriel. De même le recyclage de ces matériaux est encadré. Les filtres HEPA sont donc des produits à manipuler avec précaution, et il est souhaitable de ne pas les jeter comme n’importe quel déchet, car les microfibres peuvent s’avérer dangereuses si elles sont libérées dans l’air.

Quelles alternatives au purificateur d’air à filtres ? Peut-on s’y fier ?

Le marché de l’épuration de l’air est en pleine croissance. Pour pallier aux défauts des systèmes classiques de filtration, de nouvelles techniques se développent : la photocatalyse, l’ozonation, le plasma, et enfin la ionisation. Toutes ces technologies ne se valent pas ! Certains dispositifs dégradent même la qualité de l’air intérieur, en émettant des polluants secondaires plus nocifs que les polluants primaires visés. Le purificateur d’air doit donc être choisi avec soin.

La photocatalyse

  • Principe

La photocatalyse est la minéralisation de polluants sous l'action de rayons lumineux à la surface d'un catalyseur, généralement du dioxyde de titane (TiO2).  En théorie, le processus finalisé produit essentiellement de l’eau et du dioxyde de carbone. Le purificateur d’air par photocatalyse revendique une grande efficacité sur les composés organiques volatils, les polluants inorganiques et les microorganismes.

  • Limites/inconvénients

En pratique, la réaction de photocatalyse est souvent incomplète, ce qui entraîne l’émission de sous-produits dans l’air (ex: cétones, aldéhydes, acides organiques). Ces polluants secondaires, toxiques et/ou irritants, sont potentiellement plus dangereux pour la santé que les espèces primaires traitées.

Découvrez notre article sur la photocatalyse

L’ozonation

  • Principe

Employée plutôt en milieu professionnel, l’ozonation consiste à produire de l'ozone (O3) en grande quantité. L’ozone est efficace sur les contaminants chimiques et biologiques. C’est un désinfectant puissant.

  • Limites/inconvénients

L’ozone est un oxydant très puissant, il n’est efficace qu’à partir de concentrations dans l’air dangereuses pour la santé. Il contribue aux irritations des membranes et des muqueuses, provoquant des problèmes respiratoires, des quintes de toux et de l’asthme. Il réagit aussi avec des polluants de l’air intérieur, pour former des polluants secondaires potentiellement nocifs. La réglementation française et européenne fixe un objectif de moyenne d’exposition journalière inférieure à 60 ppb, très en-deçà de la concentration émise par un ozoneur.

Le plasma froid

  • Principe

La technique du plasma froid est la minéralisation de molécules organiques au travers de réactions d’oxydation initiées par des radicaux libres produits par ionisation. En conditions expérimentales, le purificateur d’air basé sur ce principe est efficace sur les composés organiques volatils, les polluants inorganiques et les microorganismes.

  • Limites/inconvénients

En pratique, à l’instar de la photocatalyse, la minéralisation est souvent incomplète, d’où l’émission de polluants secondaires dangereux. On observe également des émissions dans l’air d’ozone, qui conduit à la formation de polluants secondaires nocifs, et d’oxydes d’azote.

La ionisation de l’air

  • Principe

Le purificateur d’air ioniseur constitue une source importante d’électrons (et donc d’ions négatifs) qui, une fois libérés, se combinent et chargent négativement les particules (initialement neutre ou chargées positivement). Les particules sont alors précipitées vers le sol, par coalescence, par répulsion des particules de même charge et par attraction vers les surfaces. Le purificateur d’air ioniseur revendique une efficacité sur les contaminants biologiques et chimiques, mais aussi une amélioration du bien être.

  • Limites/inconvénients

La plupart des ioniseurs d’air émettent un gaz toxique : l’ozone. Ce gaz, à l’odeur caractéristique proche de celle de l’eau de Javel, est nocif. Avant d’acquérir un ioniseur d’air, il est primordial de s’assurer qu’il n’émet pas d’ozone !

TEQOYA, le purificateur d’air 100% sans ozone et éco-responsable

Tout le monde devrait pouvoir respirer un air sain. Mais les purificateurs d’air classiques, encombrants et bruyants, dont on doit remplacer régulièrement les filtres, sont trop contraignants. Et purifier l’air ne doit pas se faire au détriment de la planète mais dans le respect des personnes et de l’environnement ! Indéniablement, le ioniseur TEQOYA apporte la réponse plus adaptée à un usage quotidien : efficacité contre 99% des particules ultrafines, longue durée de vie, confort d’usage optimal, faible consommation électrique, et respect de l’environnement.

Découvrez notre gamme de purificateurs d'air

Veuillez entrer une adresse mail valide
contact@teqoya.com