Your browser does not support JavaScript!
Comme tout le monde, nous utilisons des cookies. Vous pouvez en savoir plus sur leur utilisation en consultant notre politique de confidentialité.

Qualité de l’air en classes : le nouveau purificateur d’air ALANA™ fait ses preuves pour la rentrée

TEQOYA conçoit et fabrique localement des solutions écologiques pour assurer la qualité de l'air des espaces clos. Après plus de trois ans de recherche et développement, TEQOYA lance son nouveau purificateur d’air en partenariat avec ALDES (leader mondial des solutions de qualité de l'air dans les bâtiments) pour répondre aux enjeux d’accueil des établissements recevant du public.

La performance et l’efficacité du purificateur d’air ALANA™ ont été éprouvées à travers l’expérimentation menée en partenariat avec la municipalité de Saint Ouen et l’association RESPIRE...

salle de classe avec TEQOYA ALANA

Pourquoi faire une expérimentation dans des salles de classe ?

Après le lieu d’habitation, c’est dans les salles de classe que les élèves sont les plus exposés à la pollution, selon une étude sur l’exposition journalière aux particules ultrafines et au noir de carbone chez l’enfant, menée par l’ANSES et l’ADEME (2016). [1]

Aération insuffisante, VMC mal entretenu, humidité, produits d’entretien… sont les sources de pollution de l’air les plus courantes dans les salles de classe. Les dommages pour la santé des enfants peuvent être réels et nombreux car leurs poumons sont encore en pleine croissance.

Par ailleurs, la pollution de l’air augmente le risque de développement des maladies, telles que la rhinite allergique, de troubles du neurodéveloppement (trouble avec déficit de l'attention et hyperactivité), et peut également provoquer certains cancers (et aussi être facteur d’obésité).

Les salles de classe à l'épreuve de la qualité de l'air intérieur

Toujours désireux de tester nos solutions grandeur nature, nous avons évalué in situ l’impact de notre nouveau purificateur d’air ALANA™ sur la qualité de l’air, de janvier à juin 2022, dans deux classes de l’école élémentaire Anatole France (Saint-Ouen, Île-de-France).

Notre objectif : valider la haute performance de notre nouvelle technologie LEAF in situ et aussi l’efficacité d’utilisation des purificateurs d’air compacts répartis dans un grand espace (comme une salle de classe), plutôt que l’utilisation d’un seul appareil de grande dimension. [2]

PLUSIEURS petits purificateurs d’air valent mieux qu’UN grand!

D’après les chercheurs de l’Université de Harvard et de l’Université du Colorado (2021), il serait plus efficace d’installer plusieurs petits purificateurs d’air plutôt qu’un seul appareil de grande dimension. Répartir des petits appareils uniformément permet d’obtenir un taux de renouvellement de l’air plus élevé, et un air homogène dans toute la pièce.

“Une autre mesure recommandée pour prévenir la propagation du coronavirus par voie aérienne dans les espaces clos consisterait à s’assurer que le système de ventilation centralisé des bâtiments aspire suffisamment d’air frais”, déclare Memo Cedeño Laurent le directeur du Programme de bâtiment sain de l’école de santé publique de l’université Harvard. [3] Ce type de système favorise les échanges d’air et véhicule des virus dans les différentes salles.

Pour l'expérimentation à l'école de Saint Ouen, le protocole de mesures mis en œuvre a été aussi rigoureux que possible : deux salles de classe contiguës et très semblables en dimensions, exposition et ouvrants ; des conditions idéales pour l’expérimentation !

Petite précision : la mesure de l’indice PM2.5 était un des indicateurs de qualité de l’air intérieur utilisé durant notre expérimentation. Avant la mise en service des purificateurs d’air ALANA™, nous avons constaté que l’indice PM2.5 mesuré dans les salles de classe dépassait le seuil recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (5 μg/m3 en moyenne, et 15 μg/m3 sur une journée) : une moyenne de 25 jours sur une période de 45 jours de classe (voir le tableau ci-dessous). En effet, le dépassement du seuil de l’OMS est commun à tous les établissements scolaires de la région Île-de-France : d'après une étude de Respire (2019), plus de 93% des 12.000 établissements de la région dépassent les recommandations de l’OMS. [4]

Nombre de paritules Airparif

Zoom sur les salles de classe de l'expérimentation

Par souci de franchise, nous précisons en plus que les conditions de vie en classe durant la période de l'expérimentation n’ont pas facilité la mesure « scientifique », c’est-à-dire la comparaison de phénomènes dans des conditions strictement identiques. En effet, d’une classe à l’autre, l’activité évolue, les conditions météo invitent à ouvrir plus ou moins longtemps et souvent les fenêtres. Enfin, les consignes COVID ont obligé les enseignants à aérer les classes plus que la normale. C’est pourquoi nous avons compensé cette difficulté par l’utilisation d’un échantillon de temps long, puisque l’expérimentation a duré 6 mois (3 mois sans purificateur, 3 mois avec purificateurs d’air ALANA™).

Sur les 6 mois d’expérimentation, et bien que l’on sache que le brassage d’air induit par l’ouverture des fenêtres favorise l’entrée des polluants extérieurs, nous avons pu constater une influence des purificateurs d’air sensible et cohérente.

tests purificateur d'air ALANA

Ce résultat est d’autant plus intéressant qu’il a été obtenu pendant un semestre où les fenêtres des salles de classe ont été souvent ouvertes quand les purificateurs ont été mis en service :

  • Pendant les mois d’hiver, les fenêtres étaient ouvertes pendant toutes les interclasses, y compris la pause de mi-journée, du fait des consignes COVID.
  • Du fait d’un printemps globalement chaud et ensoleillé et de l’exposition Sud-Ouest des classes, les deux fenêtres étaient ouvertes pendant les interclasses, et au moins une des deux l’était pendant les cours.

L’impact des purificateurs d’air est donc très positif dans ce contexte d’utilisation. Nous pouvons raisonnablement conclure que la réduction des particules polluantes serait bien plus importante dans un contexte d’aération ordinaire.

Enfin, résultats concluants et non des moindres, le retour d’utilisation des enseignantes a été très positif : le confort acoustique a été préservé pendant les cours (les décibels de l’appareil sont considérés comme très acceptables) et l’utilisation est jugée très simple.

Par ici pour en savoir plus : Rapport sur l'expérimentation menée dans l'école elementaire Anatole France de Saint-Ouen.

Résultats déjà concluants en 2019

Déjà en 2019 (c’est-à-dire bien avant le début de la crise sanitaire de la Covid), TEQOYA décidait d’une expérimentation en milieu scolaire avec le soutien des autorités municipales et l’ENTRA. Durant 4 mois, nos purificateurs d’air ont été installés et testés dans une crèche d’Aubervilliers. Les résultats ont démontré que la pollution de l'air avait été divisée par 3 dans les salles de classe équipées de purificateurs d'air TEQOYA.

tests ioniseur TEQOYA 450

Tout comme le TEQOYA 450… ALANA™, conçu pour la purification de l’air des espaces accueillant du public, s’avère particulièrement adapté pour l’équipement de salles de classe. ALANA™ est discret, économe en énergie, garanti longue durée et facile à entretenir (sans filtres à changer).

Découvrez ici plus en détails le purificateur d’air ALANA™. Si vous avez des questions, contactez-nous !

Sources

[1] ANSES. “L’exposition aux particules ultrafines chez l’enfant d’âge scolaire”. Cahier de la recherche 7 - Santé Pollution atmosphérique (anses.fr)

[2] Dans le cadre Budget Participatif de la Région Ile de France voté en 2021, la municipalité de Saint Ouen, l’association RESPIRE et TEQOYA.

[3] Dans le cadre du programme T. H. Chan School of Public Health de Harvard (2021) : Portable Air Cleaners: Selection and Application Considerations for COVID-19 Risk Reduction – Healthy Buildings (harvard.edu)

[4] PM2.5 représente la concentration massique de particules de rayon aérodynamique inférieur à 2,5 micromètres. Nous rappelons que l’OMS recommande de ne pas dépasser 5 μg/m3 en moyenne, et 15 μg/m3 sur une journée. Pollution de l’air : la grande majorité des écoles d’Île-de-France au dessus des recommandations de l’OMS - Respire (respire-asso.org)

 

Informations sur la qualité de l'air et actualités de TEQOYA

Comment fonctionne un ioniseur d’air ?

27 novembre 2021
#L'essentiel  

Les milieux naturels sont riches en ions négatifs. C’est précisément sur ce principe que repose l’ioniseur d’air. Mais savez-vous comment ce système réussit à attaquer les particules de pollution contenues dans l’air intérieur pour purifier de votre maison ?

Lire la suite...

Les purificateurs d'air sont-ils efficaces contre les virus, en particulier le coronavirus ?

20 octobre 2020
#Virus et micro-organismes   #L'essentiel  

Vous avez été nombreux à nous poser la question. Est-ce que le purificteur d'air TEQOYA est efficace contre le COVID-19 ? Nous apportons une réponse détaillée dans notre article.

Lire la suite...

L’éco-responsabilité, de quoi s’agit-il ?

27 octobre 2021
#L'essentiel  

Purifier votre air intérieur tout en protégeant votre santé et la planète, c'est possible. Par la consommation rationnelle d’énergie et des ressources, TEQOYA s’efforce de concevoir des produits respectueux de l’environnement.

Lire la suite...

Voir tous nos articles

Découvrez nos autres articles du blog #Voir tous nos articles #Evénements