Your browser does not support JavaScript!
Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus...

Cigarette et purificateur d’air : est-ce compatible ?

Les bons gestes au quotidien

La fumée de tabac dite secondaire dans l’air intérieur : impacts sur la santé

Vous vous souvenez de cette étude sortie l’an dernier qui comparait la pollution des villes à un nombre de cigarettes fumées à l’année ? Selon cette étude, vivre un an à Paris reviendrait à fumer 183 cigarettes, soit l’équivalent de 9 paquets. L’air extérieur est très pollué et les risques pour votre santé sont importants, surtout si l’on fume déjà ! Les fumeurs participent à la pollution de l’air extérieure et intérieure. En effet, la fumée du tabac constitue la pollution la plus dangereuse de notre air intérieur, d’après le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui l’a classée cancérogène en 2012.

Qu’est-ce que la fumée secondaire ?

On distingue deux types de fumées, la fumée primaire qui correspond à la fumée directement aspirée, en principe filtrée et exhalée par le fumeur, puis la fumée secondaire. La fumée secondaire est composée des fumées directement émises par la cigarette, mais aussi de la fumée exhalée par le fumeur. Celle-ci est notamment dangereuse à cause de sa concentration en produits toxiques, elle est à l’origine de ce qu’on appelle le tabagisme passif. L'inhalation de fumée de tabac secondaire à l'intérieur peut nuire gravement à votre santé, en particulier si vous êtes exposé à une exposition chronique. La fumée secondaire peut être plus toxique que la fumée directement inhalée par les fumeurs car elle contient des concentrations très élevées de plus de 4000 produits chimiques (dont 250 provoquant des maladies).

Quels sont les risques de l'exposition face à la fumée de tabac secondaire ?

Maladies cardiovasculaires et cancers

Selon l'American Heart Association, les non-fumeurs exposés à la fumée secondaire courent un risque accru de maladie cardiaque de 25 à 30%. En outre, l'exposition à la fumée peut aggraver les cas d'hypertension artérielle préexistants. Quand une personne inhale de la fumée de tabac, son rythme cardiaque augmente tandis que les vaisseaux sanguins se contractent; cela provoque un stress important pour le cœur et le système cardiovasculaire. Fumer épaissit également le sang, endommage les vaisseaux sanguins et augmente le taux de cholestérol. De plus, la fumée de tabac secondaire peut considérablement augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral. L’exposition à la fumée secondaire multiplie aussi le risque de développer le cancer du poumon, de la vessie, du pancréas et même le cancer de la peau.

Asthme et infections respiratoires

Bien que la fumée secondaire ne provoque pas directement de l’asthme, elle peut aggraver considérablement les symptômes. Les enfants sont d’ailleurs les plus susceptibles, étant donné que leur poumons se forment jusqu’à l’âge de 8 ans. L'exposition à la fumée de tabac a un effet néfaste sur le système immunitaire et irrite les voies respiratoires. Ceux qui sont exposés à la fumée secondaire régulièrement risquent donc davantage de développer une bronchite, des otites, une pneumonie et d'autres infections des voies respiratoires supérieures.

Femmes enceintes et nourrissons

L'exposition aux produits chimiques contenus dans la fumée du tabac peut avoir des conséquences sur les femmes enceintes et les nourrissons: fausse couche, faible poids à la naissance, naissance précoce, déficiences de l'apprentissage ou du comportement de votre enfant et syndrôme de la mort subite du nourrisson (SMSN).

Et même pour les animaux !

La fumée secondaire n’est pas seulement dangereuse pour les êtres humains, elle l’est aussi pour les animaux domestiques. En effet, les chiens exposés à cette fumée ont plus d'infections oculaires, d'allergies et de problèmes respiratoires, notamment de cancer du poumon. Une étude menée à l’Université d’État du Colorado a montré que l'incidence du cancer du nez était également accrue chez les chiens vivant dans des environnements fumeurs.

Comment limiter les effets nocifs de la fumée de tabac secondaire ?

Dans la mesure du possible, essayez de ne pas fumer en intérieur, que ce soit dans votre habitat ou dans votre voiture. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), fumer en voiture expose à une pollution par les particules fines trois fois supérieure à la norme fixée pour la qualité de l'air intérieur. Essayez donc de fumer à l'extérieur et utilisez un manteau ou une veste spéciale afin que vos vêtements ne portent pas les toxines.

Et fumer à la fenêtre dans ce cas ?

Certaines personnes pourraient penser que fumer près d’une fenêtre ouverte ou sous la hotte de la cuisine serait une possibilité. Même si cela est un premier pas, ouvrir la fenêtre peut repousser la fumée plus loin dans votre habitation et aucune hotte n’est assez puissante pour l’éliminer. Évitez notamment de fumer dans une pièce dont la porte est fermée, car l’air circule librement dans une habitation, la fumée secondaire passe sous les portes, dans les bouches d’aération et entre les murs.

Pourquoi un purificateur d'air contre la fumée de cigarette ?

Malgré les conseils apportés pour limiter les effets nocifs de la fumée de tabac, il peut arriver que l’on continue de fumer à l’intérieur, notamment lorsque la météo ne s’annonce pas clémente. C’est pourquoi investir dans un purificateur d’air pourrait être un choix approprié pour les fumeurs. Le purificateur d’air va filtrer cet air pollué de façon continue, et se débarrasser ainsi de tous les polluants qui pourraient aller se déposer dans les poumons des membres de la famille.

Quel effet sur les odeurs ?

TEQOYA a réalisé des tests en laboratoire sur de la fumée de cigarette. La fumée de cigarette ainsi que ses odeurs s'éliminent beaucoup plus rapidement et efficacement lorsque le purificateur d'air est branché dans la pièce.

Mais attention, avoir un purificateur d’air ne veut pas dire qu’il est sans risques de fumer dans cette pièce. La meilleure des solutions reste de fumer à l’extérieur ! Laurent, un client de TEQOYA, voulait s'assurer que son purificateur d’air soit efficace, il a donc réalisé un test en mettant de la fumée de cigarette dans un verre, et regardez ce qu'il se passe :

Veuillez entrer une adresse mail valide