Your browser does not support JavaScript!
Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus...

Des mauvaises odeurs dans votre maison ?

Identifier les odeurs et leurs risques

Une odeur résulte de la présence de composés volatils dans l'air que nous respirons et peuvent être perçues comme agréables, nauséabondes... Les odeurs indiquent la présence d'une source qui émet des molécules odorantes, naturelles ou chimiques telles que des matières organiques (moisissures, eaux stagnantes) ou chimiques (émanations d'hydrocarbures, d'essence, de gaz, parfums de synthèse).

Les sources organiques : les moisissures

Dans une récente étude de l’Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur, il est constaté que 37% des logements présentent des moisissures. Les moisissures sont des champignons microscopiques qui se développent souvent lorsqu’il y a un taux d’humidité trop élevé. Celles-ci émettent des spores en grande quantité, c’est-à-dire des particules qui se propagent dans l’air et qui permettent aux moisissures de proliférer. Ces moisissures sont reconnaissables par leur texture (laineuse, poudreuse) et leur couleur (noirâtres ou verdâtres). Ces tâches ont une odeur caractéristique de moisi.

Les gondolements peuvent être un signe d’infiltration d’eau sur les murs indiquant la présence de moisissures dissimulées derrière ces matériaux. Les normes européennes indiquent que le taux d’humidité doit se situer entre 30 et 70 %. Évitez donc de trop chauffer vos pièces afin de maintenir ce taux d’humidité. En effet, si les odeurs de moisi sont inhalées par des personnes sensibles, les spores peuvent provoquer une irritation des muqueuses des voies respiratoires supérieures ou encore entraîner des symptômes d’allergie : rhinite, bronchite, asthme… L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) déclare dans un rapport publié en octobre 2016, que les enfants exposés à long terme à des moisissures présentaient un risque accru de développer de l'asthme.

Les sources chimiques

Produits ménagers, désodorisants, mobiliers, bougies parfumées et encens contribuent à la pollution de notre air intérieur en émettant de nombreux COV (composés organiques volatils). Les COV sont des composés organiques pouvant facilement se trouver sous forme gazeuse dans l'atmosphère terrestre. Les plus fréquents sont l’acétaldéhyde, le benzène, le dichlorométhane, le formaldéhyde, le perchloroéthylène, le toluène, le xylène. On retrouve le formaldéhyde dans de nombreux produits de bricolage, entretien, revêtements des murs, sols, meubles, plastiques, mais également dans la fumée de tabac. Ces COV ont des effets nocifs sur la santé car ils peuvent provoquer une irritation des yeux, des muqueuses des voies respiratoires, des troubles cardiaques… et certains cancers.

Comment se débarrasser des mauvaises odeurs ?

On renouvelle son air intérieur

Depuis un arrêté du 20 octobre 1969, la ventilation générale et permanente des logements est devenue obligatoire en France. Une maison mal ventilée peut causer des problèmes, aussi bien pour votre habitation que pour votre santé, provoquant un risque d'humidité, de moisissure, mauvaises odeurs, bactéries, polluants et autres allergènes… L'idéal est d'aérer votre logement, surtout si vous réalisez des travaux de rénovation à l'intérieur ou lorsque vous faites le ménage. D’après l’APQAI (Association de la promotion de la Qualité de l'Air), il est conseillé d'aérer au moins 15 minutes par jour. Veillez à ce qu’il y ait toujours un espace d’environ 2 cm sous vos portes et laissez les portes entrouvertes la nuit afin de faciliter la circulation de l’air. Ne bouchez pas les entrées d’air, VMC ou bouche d’extraction puis nettoyez-les régulièrement.

On utilise des produits naturels

Il existe des solutions pour lutter contre les mauvaises odeurs. Le bicarbonate de soude est un produit naturel biodégradable et non toxique pour l'environnement, ni pour la santé. Il adoucit l’eau, élimine les odeurs et nettoie. En effet, vous pouvez désodoriser les cendriers, moquettes, litières de chat en les nettoyant avec du bicarbonate de soude. Il est aussi conseillé d’utiliser du vinaigre blanc si vous avez des odeurs persistantes. Ce remède de grand-mère absorbe les odeurs de fritures, de poisson et toutes autres odeurs pouvant émaner de votre cuisine. Pour cela, il vous suffit de placer un bol rempli de vinaigre blanc sur votre plan de travail. Si les mauvaises odeurs proviennent de votre lave-vaisselle, vous pouvez aussi remplacer votre liquide de rinçage par du vinaigre blanc et faire tourner votre lave-vaisselle à vide.

Bougies, encens et sprays parfumés : à éviter

Lorsque vous remarquez que votre maison dégage une mauvaise odeur, comme la fumée de cigarette par exemple, vous pouvez être tenté de masquer cette odeur inconfortable avec de l’encens ou à l'aide d'une bougie parfumée. Cependant, c’est une solution à court terme et nocive pour votre santé. En effet, certaines bougies et encens peuvent contribuer à la pollution de l'air intérieur en émettant des toxines cancérigènes telles que le benzène, le toluène, le formaldéhyde.. Cette pollution décolore non seulement les murs et les plafonds, mais peut également contaminer les conduits de votre système de ventilation. Les sprays et les aérosols produisent aussi de nombreux allergènes, des perturbateurs endocriniens et de nombreuses substances affectant les voies respiratoires.

Un purificateur d’air pour éliminer les mauvaises odeurs ?

Même si aérer est essentiel, cette technique n’est pas suffisante pour éliminer les mauvaises odeurs. Un purificateur d’air vous permettrait de neutraliser les odeurs les plus tenaces, non pas en les couvrant, mais en éliminant leurs composants. Les purificateurs d’air TEQOYA luttent contre les nuisances olfactives et autres polluants, car ils neutralisent les odeurs et 99% des particules ultrafines.

Retrouvez le témoignage de Thierry Martin avec le tip9, l’ancienne version du TeqAir 200.

Veuillez entrer une adresse mail valide